Tout savoir sur la puissance calorifique de votre pompe à chaleur

Calculer la puissance calorifique d’une pompe à chaleur revient à dimensionner la surface à chauffer de votre maison et de déterminer la puissance nécessaire pour la chauffer. Ainsi, ce calcul est essentiel, car il a un impact direct non seulement sur l’efficacité de la PAC, mais également sur le confort de votre maison. Mais que se passerait-il si l’on dimensionnait mal la puissance de notre pompe à chaleur ? Sur quel principe repose la puissance calorifique ? Comment calculer concrètement la puissance calorifique de notre pompe à chaleur ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le calcul de la puissance calorifique d’une PAC.

C’est quoi la puissance calorifique au juste ?

La puissance calorifique d’une pompe à chaleur représente sa capacité à produire de la chaleur. Il est nécessaire au constructeur de la calculer minutieusement afin d’éviter un sous-dimensionnement ou un surdimensionnement de la pompe à chaleur, quel que soit le modèle.

Quand la puissance est sous-dimensionnée

On parle de sous-dimensionnement de la puissance d’une pompe à chaleur lorsque celle-ci n’arrive pas à chauffer correctement une maison. L’appareil sera moins puissant et ne pourra pas recouvrir vos besoins en chauffage. Vous devriez alors avoir recours à un chauffage d’appoint qui vous fera perdre en rentabilité.

Tarif moyen pour la pose d’une pompe à chaleur

Entre 1500 € et 6500 € TTC

Quand la puissance est surdimensionnée

Dans le cas contraire, on parle de surdimensionnement lorsque la PAC arrive à bien chauffer la maison, mais connaît une surconsommation d’électricité. Certes, vos besoins de chauffage seront vite estompés, mais cela entraînera des arrêts inopportuns de votre appareil. Par la suite, cela usera son compresseur et réduira sa longévité.

Généralement, la puissance calorifique des pompes à chaleur est exprimée en kW et se situe entre 5 kW et 20 kW. Aussi, cette puissance est choisie par les installateurs en se basant sur la surface à chauffer.

Principe de la puissance calorifique et de la puissance absorbée d’une pompe à chaleur

Quand vous procédez à l’achat de votre PAC, il est évidemment important de considérer le prix de la pompe à chaleur. Toutefois, le prix n’est pas le seul critère à prendre en compte. En effet, il est également essentiel de porter son attention sur la puissance calorifique et la puissance absorbée par la pompe à chaleur.

En fait, la puissance calorifique représente le niveau de performance de la PAC tandis que la puissance absorbée fait référence à la quantité d’énergie nécessaire pour permettre à la PAC de fonctionner correctement. C’est le rapport de ces deux puissances qui vous donnera par la suite le COP ou coefficient de performance permettant de déterminer l’efficacité de votre dispositif.

Comment dimensionner la pompe à chaleur et déterminer la puissance calorifique nécessaire ?

Pour choisir la puissance idéale de votre pompe à chaleur, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Effectivement, un bilan thermique de votre maison doit, au préalable, être réalisé afin d’éviter un excès d’apport en énergie. Aussi, le type de pompe peut également impacter sur le dimensionnement. Parmi les autres facteurs à prendre en compte, on peut citer :

  • Votre localisation géographique: une région à climat chaud permettra de capter plus de calories. Ainsi, une pompe à chaleur à puissance moyenne peut être adaptée.
  • La dimension de votre maison ainsi que sa configuration : cela évitera les risques de sous-dimensionnement et de surdimensionnement.
  • Les différents besoins en chauffage et en eau chaude : l’utilisation de votre future pompe à chaleur influe beaucoup sur son dimensionnement. Si vous comptez par exemple l’utiliser tant pour le chauffage que pour la production d’eau chaude, il vous faudra une PAC avec une plus grande puissance
  • L’efficacité de votre isolation thermique: une maison bien isolée ne connaît pas de forte déperdition de chaleur et donc aura un faible besoin thermique. Dans ce cas, une pompe à chaleur à puissance modérée peut suffire.

Trouvons un installateur de pompe à chaleur dans votre ville

demander un devis dans votre région

Astuce de notre expert

Il vaut mieux confier le dimensionnement de sa pompe à chaleur à un professionnel compétent dans ce domaine, car c’est ce qui va définir l’efficacité du système à travers les saisons. Ce sont les calculs erronés qui font que certaines pompes à chaleur ne chauffent pas assez en hiver et ne font pas d’économies d’énergie réelles. Pour ne pas vous embrouiller avec le calcul de la puissance calorifique de votre pompe à chaleur, vous pouvez vous tourner vers nos chauffagistes pour vous conseiller. Ils peuvent aussi vous faire un devis afin de vous donner une idée précise du prix de la PAC adapté à vos besoins.

1.      Cas d’une pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air puise les calories de l’air extérieur pour les transférer vers le fluide frigorigène qui va alors se vaporiser. Cette vapeur sera ensuite chauffée et se condensera pour transférer la chaleur au chauffage intérieur. Son dimensionnement dépendra alors des déperditions au sein de votre maison, lesquelles sont en fonction :

  • Du volume à chauffer
  • Du coefficient de construction

Système d’isolation de l’habitation Coefficient de construction
Habitation conforme à la norme RT 2012 0,7
Habitation conforme à la norme RT 2005 0,75
Habitation conforme à la norme RT 2000 0,85
Habitation bien isolée 1,1
Habitation mal isolée 1,3
Habitation très mal isolée 1,6

  • De la température ambiante (généralement estimée à 21 °C)
  • De la température extérieure de base

Zone climatique Température extérieure de base
H1a – H1b -H1c -9
H2a – H2b – H2c – H2d -6
H3 -3

Voici donc la formule pour obtenir les déperditions :

Déperditions = Volume à chauffer x Coefficient de construction x (Température ambiant de confort – Température extérieure de base)

2.      Cas d’une pompe à chaleur air-eau

Une pompe à chaleur air-eau récupère l’énergie de l’air extérieur pour la rendre au système de chauffage central. On utilise la même formule de déperdition pour effectuer son dimensionnement.

3.      Choix de la puissance en fonction de la surface à chauffer

La surface de votre maison influe également sur le choix de la puissance calorifique de votre PAC. Ainsi, pour pouvoir dimensionner correctement votre pompe à chaleur, une hauteur sous plafond d’au moins 2,5 mètres est requise. Ainsi, à une maison de 100 m2, qui se situe dans une zone climatique H3 et qui a un système d’isolation suivant la norme RT 2012par exemple, devra être intégrée une puissance de 4,2 kW.

Conclusion

Bien dimensionner votre pompe à chaleur est une étape cruciale non seulement pour assurer le confort thermique au sein de votre maison, mais aussi pour limiter ses dépenses énergétiques. Si un mauvais calcul s’opère, vous serez certain d’installer une pompe à chaleur peu fiable dans le temps.