Quel budget prévoir pour l’entretien de ma pompe à chaleur ?

Une fois la pompe à chaleur installée, vous devez penser à son bon fonctionnement par le biais d’un entretien périodique. L’entretien d’une PAC ne relève pas seulement d’un nettoyage et des réglages ; il se peut que le technicien de maintenance identifie des pièces à remplacer ou à réparer au moment du contrôle. Voilà pourquoi l’entretien d’une pompe à chaleur est une tâche réservée aux professionnels. Bien évidemment, il faut allouer un budget à cet entretien. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour bien chiffrer le budget d’entretien de votre pompe à chaleur.

Prix moyen d’une prestation d’entretien de PAC par un pro

 L’entretien d’une pompe à chaleur coûte en moyenne 250 €/an sous contrat annuel et 150 €/intervention pour une maintenance ponctuelle. La fourchette de prix pouvant aller de 150 à 400 €. Ce coût forfaitaire comprend déjà le matériel et la main d’œuvre.

Prix de l’entretien Entretien effectué soi-même Prix bas constaté Prix moyen constaté Prix haut constaté
Montant/intervention ou suivant un contrat annuel 0 à 5 € 150 à 200 € 200 à 300 € À partir de 400 €

Variation de prix pour l’entretien d’une pompe à chaleur

La variation de prix semble être mineure à titre ponctuel, mais s’il faut une intervention fréquente, cet écart de prix peut être significatif. Il faut donc comprendre d’où viennent ces différences pour s’y préparer.

Les principaux paramètres qui font varier le prix d’un entretien de pompe à chaleur sont :

Le type d’entretien à faire

Le type d’entretien à faire peut concerner un simple nettoyage et la vérification de l’intégrité de la pression.Mais en général, il faut faire un diagnostic de l’ensemble du circuit et vérifier s’il n’y a rien à réparer.

Le type de PAC adopté

Puisque chaque système est différent, notamment au niveau du captage et du fonctionnement, le type d’intervention à faire peut aussi l’être. Les pompes à chaleur géothermiques sont plus sophistiquées par rapport aux pompes à chaleur aérothermiques. D’ailleurs, les vérifications à apporter ne concernent pas que la pompe à chaleur, mais aussi l’émetteur de chaleur et les circuits électriques. Plus le réseau d’installation est volumineux, plus la tâche est complexe. Notez toutefois que les prix indiqués précédemment n’englobent pas toujours l’achat de pièces de rechange (sauf sur contrat).

Le professionnel engagé et la localité

Chaque technicien est libre de fixer son tarif en fonction du temps passé à la réparation, de l’éloignement du chantier et de sa compétence. En effet, certaines réparations nécessitent des compétences spécifiques.

Prix d’une éventuelle réparation, selon les cas

Trouvons un installateur de pompe à chaleur dans votre ville

demander un devis dans votre région

Au moment des vérifications, il se peut que le technicien vous recommande la réparation des circuits ou le remplacement de certaines pièces. Quelques cas peuvent se présenter selon le type de PAC et la localisation de la panne.

Cas d’une PAC aérothermique air-air et air-eau 

On peut classer le type d’entretien à effectuer sur une pompe à chaleur aérothermique en trois catégories :

On parle d’entretien préventif quand l’intervention ne sert qu’à éviter l’aggravation d’un problème localisé comme une fuite, une usure ou un mauvais réglage.

Un entretien simple sans coût sert à désencombrer l’unité de captage. Cela concerne :

  • un coup de dépoussiérage par chiffon,
  • un coup de savonnage si nécessaire,
  • détection d’un éventuel obstacle au sein du ventilo-covecteur comme des brindilles ou des feuilles mortes.

Un diagnostic maintenance concerne :

  • La surveillance des connexions électriques,
  • La vérification de l’état des filtres, suivie d’un nettoyage ou d’un remplacement,
  • Le réglage des débits, des pressions et de la température du fluide frigorigène,
  • Prévention antigel du  fluide caloporteur par injection de produit,
  • Ajout de gaz par injection d’azote au compresseur,
  • Le bilan du rendement annuel, car si le rendement décroît, il se peut qu’il y ait une perte progressive d’énergie qui tend à la surconsommation d’électricité,

Pendant le diagnostic, des pièces peuvent être remplacées à l’exemple des vannes, la vase d’expansion ou la sonde thermostatique. Leur prix varie en fonction de leur importance dans le circuit. Si l’état de la pompe à chaleur s’aggrave, il n’est pas à exclure de prévoir un remplacement total.

Les coûts de réparation

Rubrique budget Prix des pièces de rechange seules Coût forfaitaire de réparation (achat pièces compris ou non selon les modalités du contrat) Remplacement de l’unité intérieure ou l’unité extérieure
Montant 20 à 200 €/pièce 150 à 250 €/an ou /intervention 8000 à 18 000 €/unité

Cas d’une PAC géothermique à capteur vertical ou horizontal

Les sondes au niveau de l’unité de captage sont rarement défectueuses qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur géothermique verticale ou d’un modèle avec un puits géothermique. Les sondes de captage ont été conçues pour résister aux conditions de sous sol. Mais si cela survient, il faut établir un devis précis auprès d’un professionnel, car les tâches risquent d’être difficiles, donc coûteuses. Si l’émetteur de chaleur est à fluide frigorigène, le type d’entretien à effectuer est similaire à celui d’une PAC air-eau, et pareil pour le coût.

Fréquence d’entretien et de réparation

 Les pompes à chaleur doivent être entretenues périodiquement, même si elles ne présentent aucune faiblesse. L’un des codes de l’environnement l’exige pour les équipements à fluide frigorigènes, car ils sont classés « émetteurs de gaz à effet de serre ».

L’entretien peut se faire de deux manières :

1.      Visite ponctuelle

Vous pouvez faire appel à un pro pour une vérification (en dehors de la visite périodique sur contrat) si vous pressentez une menace de dysfonctionnement ou si votre pompe à chaleur a besoin d’être réparée.

2.      Un entretien annuel sous contrat

Le contrat annuel d’entretien est obligatoire pour toute personne qui dispose d’une PAC. L’objet de cet entretien est la vérification de l’étanchéité du fluide frigorigène, jugé dangereux pour les habitants et l’environnement.

Au cours du diagnostic, si un dysfonctionnement est identifié, il est amené à être réparé et les pièces défectueuses doivent être remplacées. Cette opération doit être réalisée par un professionnel, car un rapport doit être remis à la fin de l’intervention. Ce rapport servira de pièce justificative lors des inspections ou dans le cas d’un accident domestique lié au système de chauffage.

Trouvons un installateur de pompe à chaleur dans votre ville

demander un devis dans votre région

Un contrat d’entretien annuel vous permet également de garantir l’intégrité de votre pompe à chaleur toute l’année

Rappel : prix moyen d’une intervention pro

Type d’entretien et de réparation Contrôle ponctuel/Prestation ponctuelle Entretien annuel sous contrat/Coût forfaitaire
Montant 150 €/visite 250 €/an

Bon à savoir :

  • l’entretien annuel obligatoire est réservé aux pompes à chaleur dont la charge en fluide frigorigène dépasse 2 kg, soit une PAC de plus de 12 kW.
  • Pour une pompe à chaleur réversible, l’entretien se fait deux fois par an pendant les deux premières années d’installation.

Quel est le gage du contrat d’entretien ?

Puisque la nature d’une intervention peut changer selon les cas, les termes d’un contrat annuel ou biannuel doivent être bien définis entre le client et l’installateur.

Il faut savoir que :

  • Si une panne a lieu au cours du contrat et que le type de panne y est inscrit, vous ne débourserez aucun frais supplémentaire, même si cela arrive plus d’une fois.
  • Vous échapperez à une contravention de 5e classe qui coûte environ 1500 €

Bilan des dépenses pour l’entretien d’une pompe à chaleur

Même si les pompes à chaleur sont estimées avoir une durée de vie de 15 à 20 ans, une réparation fréquente n’est pas exclue. Au total, si vous faites entretenir votre PAC par un professionnel, la nécessité d’une réparation arrive souvent à la 5e année d’utilisation, un âge où votre investissement initial est déjà presque amorti. Le reste des années qui suivent, vous devez à peu près allouer un budget constant pour l’entretien.

Voici une petite estimation pour vous y retrouver :

  Type de pompe à chaleur (PAC) PAC aérothermique de 12 KW PAC air-eau de 12 kW à fluide frigorigène PAC géothermique à fluide frigorigène
Dépenses totales pour l’entretien d’une pompe à chaleur (% durée de fonctionnement) 200 €/intervention ponctuelle 3750 à 8000 € 3750 à 6000 €

Les autres coûts à considérer

Désignation Montant
Désembuage des circuits de radiateur 200 à 500 €/intervention
Désembuage du plancher chauffant 200 à 500 €/intervention
Remplacement d’un ballon d’eau chaude (fourniture et pose comprise) 600 à 800 €/ballon
Pose d’un thermostat programmable (fourniture et pose comprise)  À partir de 300 €
Tarif horaire d’un plombier-chauffagiste (selon les régions) 30 à 80 €/heure
Coût de déplacement d’un chauffagiste 25 à 80 €

Nos conseils

  • Pour réduire les frais d’entretien et de réparation, il faut prendre des mesures dès l’installation de la PAC : installation d’un abri contre le vent et contre la neige pour l’unité de captage de la pompe à chaleur aérothermique ; choix de la bonne orientation pour éviter les pannes précoces, etc. Ces mesures sont bien sûr déjà prises en compte lors de l’étude au préalable réalisée par votre technicien RGE.
  • Une PAC bien dimensionnée consomme à la juste valeur. Dans le cas contraire, elle ne couvrira pas vos besoins en chauffage et vous risquerez d’investir plus en chauffage d’appoint en plus des dépenses récurrentes en entretien et les frais de réparation.
  • Faire appel à un professionnel RGE à l’installation et souscrire à un contrat d’entretien est toujours recommandé, car cela signifie que vous être prioritaire quand une panne survient ou quand le temps est venu pour l’entretien. C’est aussi le garant du bon fonctionnement de votre PAC. Au cas où une panne surviendrait au bout de quelques mois à deux années d’installation, vous bénéficiez systématiquement de ses services après-vente en plus de l’assurance biennale ou décennale.

 Conclusion

En faisant le calcul, si le prix d’une pompe à chaleur se situe entre 13 000 et 50 000 €, le budget qu’on doit allouer pour son entretien pendant sa durée de fonctionnement ne représente que 5 – 16  % du budget d’investissement initial. Par contre, il faut être certain de la rentabilité de la pompe à chaleur en tenant compte des fréquences d’entretien et de réparations. Les économies réalisées par l’installation d’une pompe à chaleur pouvant atteindre 800 à 1000 €/an, contre un frais d’entretien annuel estimé à 250 €/an. Pour que la rentabilité de votre pompe à chaleur ne soit pas juste théorique, faites faire un calcul de rentabilité par un pro bien au début du projet.