Quel système de pompe à chaleur choisir ? Points forts et points faibles

La pompe à chaleur se décline en plusieurs variantes selon le fabricant et la technique. Le mode de fonctionnement, la source d’énergie et les besoins de chaque famille sont les paramètres à ne pas négliger dans le choix du modèle à installer. Retrouvez dans cet article tout ce dont vous avez besoin pour le choix de votre PAC.

Les facteurs déterminants dans le choix d’une pompe à chaleur

Au préalable, vous serrez amené à engager un professionnel pour faire le diagnostic de votre bâtiment suite duquel il déterminera le type de PAC approprié. Cette étape consiste à évaluer la performance thermique de votre bâtiment afin d’éviter qu’elle perde la chaleur émanée par la pompe à chaleur à installer. L’étude au préalable permet de déterminer également :

Les sources d’énergie renouvelable disponibles

Les pompes à chaleur puisent leur énergie de la nature, c’est-à-dire dans l’air, dans l’eau et dans le sol. Le milieu naturel est capable de fournir l’énergie suffisante pour alimenter le chauffage de la maison. Il est par contre essentiel que votre propriété soit exposée au vent, dispose d’un espace extérieur dégagé et est apte à recevoir des travaux de forage en profondeur ou à proximité d’une source d’eau.

En gros, voici les sources d’énergie requises pour chaque type de pompe à chaleur :

Types de pompe à chaleur Source d’énergie
Aérothermique : Air-Air ou Air-Eau Air
Géothermique : à capteur horizontal ou à capteur vertical Sol, eau de surface ou sous le sol

Les besoins de la famille

Une pompe à chaleur peut assurer de multiples fonctions. Un système peut couvrir le chauffage seul, le chauffage et la climatisation, ou le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire (instantanée ou en accumulation). En plus de considérer le nombre d’habitants, le professionnel qui se charge de l’étude pré-installation de votre système de chauffage analyse vos habitudes de consommation pour vous conseiller le type de pompe à chaleur approprié.

Les systèmes au choix

Les pompes à chaleur peuvent s’adapter à tout type de projet qu’il soit en neuf ou en rénovation.

En termes de captage de source d’énergie, les PAC se déclinent en :

  • PAC Air/ air
  • PAC Air /eau
  • PAC géothermique horizontal à eau de surface ou au sol
  • PAC géothermique vertical à nappe phréatique ou sous-sol

Trouvons un installateur de pompe à chaleur dans votre ville

demander un devis dans votre région

Selon le dispositif de sortie d’air ou de sortie d’eau, une pompe à chaleur se décline en :

  • PAC basse température
  • PAC haute température

Les pompes à chaleur Air/Air

L’unité extérieure capte l’énergie issue de l’air et la restitue à une unité intérieure qui sert à chauffer (ou climatiser) via les émetteurs.

Côté prix, la PAC Air/Air est la plus économique. Elle existe dans de nombreuses variantes selon la puissance, la fonction, le fait de fonctionner à énergies renouvelables seules ou hybrides (gaz ou électrique).

 Les pompes à chaleur air/air sont plus efficaces en chauffage seul. Le seul bémol c’est le bruit, mais ceci peut être résolu par le choix de l’emplacement ou l’isolation acoustique de l’unité extérieure.

Les exigences

  • Isolation acoustique du caisson externe
  • Emplacement éloigné du voisin et des pièces de vie
  • Espace bien dégagé devant l’unité de captage pour la circulation de l’air
  • Besoin en eau chaude sanitaire assuré par un autre système
  • Protection de l’unité de captage contre le vent et la neige
  • Chauffage d’appoint en extrême froid

Utilisation recommandée

Propriété ou local en région où la période de gel est raccourcie. Bâtiment un peu à l’écart des autres.

Les pompes à chaleur Air/Eau

L’air reste toujours la source d’énergie, mais l’énergie captée sera retransmise dans un fluide (plancher chauffant). Le circuit est disposé en différentes parties qui assurent la transformation de l’air en une énergie qui puisse réchauffer le fluide.

La PAC Air/Eau est aussi disponible en plusieurs variantes, catégorisées selon la puissance ou selon qu’elle soit hybride ou non. Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur Air/Eau (retransmission de l’énergie puisée dans un fluide) est un atout pour les systèmes avec eau chaude sanitaire.

Les exigences

  • Disposition d’un plancher chauffant
  • Espace bien dégagé devant l’unité de captage pour la circulation de l’air
  • Protection de l’unité de captage contre le vent et la neige
  • Chauffage d’appoint en extrême froid
  • Surveillance des tuyauteries en période de gel
  • Régulation de température et de pression
  • Temps de latence de chauffage pour l’eau chaude sanitaire à accumulation (pour certaines marques)
  • Entretien régulier pour garder la bonne température et la bonne pression

Les pompes à chaleur géothermiques horizontales à eau de surface ou au sol

Le sol est une source d’énergie stable, contrairement à l’air. En effet, les paramètres du sol dont la température et la pression restent constants quel que soit le climat. La production d’énergie est constante, ainsi, la pompe à chaleur géothermique peut assurer la couverture de chauffage pendant toute la période hivernale.

Un réseau de conduits (d’une surface importante) est à enfouir dans le sol à 1 ou 1,5 m de profondeur, et l’énergie du sol est injectée directement aux émetteurs.

Les PAC géothermiques à capteurs horizontaux peuvent utiliser le sol ou l’eau de surface selon la disponibilité. Dans la plupart des cas, elles affichent un bon rendement et n’existent pas en mode multi énergie ou hybride.

Les pompes à chaleur géothermiques horizontales sont celles qui répondent à toutes les exigences en chauffage seul et en eau chaude sanitaire.

Les exigences

  • Disposition d’une surface extérieure importante dégagée comme le jardin
  • Travaux de terrassement
  • Démarches administratives nécessaires pour l’obtention du/des permis d’installation
  • À poser avec soin, en considérant les systèmes de viabilisation existant dans le sol
  • Surveillance des tuyauteries

Utilisation recommandée

Maison spacieuse, famille élargie avec des besoins importants en eau chaude sanitaire et prête à investir.

Les pompes à chaleur géothermiques verticales à nappe phréatique ou sou sol

Trouvons un installateur de pompe à chaleur dans votre ville

demander un devis dans votre région

À la différence des capteurs horizontaux, les pompes à chaleur géothermiques à capteurs verticaux atteignent les profondeurs du sol et même la nappe phréatique. C’est en profondeur que l’on peut vraiment apprécier la quantité d’énergie du sol.

Des travaux de forage sont requis avec une étude de faisabilité obligatoire afin de déterminer les caractéristiques du sous-sol.

 La puissance d’une PAC géothermique verticale varie d’un système à un autre, mais les modèles disponibles restent celui à nappe phréatique ou au sol. Une pompe à chaleur géothermique verticale peut simplement chauffer ou assurer la production d’eau chaude sanitaire.

Les exigences

  • Paperasses administratives
  • Travaux de forage pour le puits géothermique
  • Pose complexe

Utilisation recommandée

Famille avec de gros besoins en chauffage que ce soit en chauffage seul ou en eau chaude sanitaire, et prête à investir.

Résumé : caractéristiques de chaque système à installer

Type de pompe à chaleur Chauffage seul Eau chaude sanitaire Avantages Inconvénients
PAC Air/Air   Excellente Assez bonne Facile à installer Moins cher Ne couvre pas les besoins en chauffage domestique bruyant
PAC Air/Eau   Excellente Bonne Convient au plancher chauffant Air chaud homogène et non asséché Chauffage en appoint requis quand la température minimale de fonctionnement est atteinte
PAC géothermique horizontale à eau de surface ou au sol   Excellente Excellente Couvre tous les besoins en chauffage Production d’énergie constante Espace supplémentaire requis Plus cher
PAC géothermique verticale à nappe phréatique ou sous-sol   Excellente Excellente Excellent rendement Production d’énergie constante Difficile à mettre en œuvre Plus cher

Pompe à chaleur basse température ou haute température ?

Les PAC basse température

Tous types de PAC peuvent être choisis en mode basse température. À la sortie, l’eau et l’air sont à une température bien définie, avoisinant 35 à 45 °C. Les émetteurs doivent aussi être de basse température. Une pompe à chaleur basse température est donc plus intéressante côté économie vu qu’elle ne consomme que peu d’énergie pour mettre l’eau à cette température.

Les exigences :

Maison bien isolée : murs, toit et vitrages

Utilisation recommandée

Maison neuve avec une isolation au top de la qualité.

Les PAC haute température

Les pompes à chaleur haute température sont conçues pour mettre l’eau des circuits et l’eau chaude sanitaire jusqu’à 65 °C, même à une température externe de -20 °C. Leur avantage c’est qu’elles peuvent alimenter des émetteurs de chaleur existants comme les planchers chauffants, les radiateurs, etc.

Les exigences

Consommation plus importante que pour les modèles à basse température.

Utilisation recommandée

Maison en rénovation avec un système de chauffage ancien.

Les autres paramètres à considérer

La nature du projet

En plus de l’usage domestique, on peut se servir d’une pompe à chaleur pour chauffer une piscine, un lieu public ou un espace commercial. Les puissances peuvent atteindre 32 kW, une valeur suffisante pour chauffer une surface de 400 m2, sachant que l’unité de besoin en chauffage est définie à 80 W/m2.

Le confort souhaité

Les pompes à chaleur ne servent pas uniquement à produire de la chaleur. Elles peuvent chauffer ou rafraîchir selon les besoins de la maison, afin de maintenir l’intérieur à la température de confort.

Le prix

Plus une pompe à chaleur est facile à installer, plus elle est abordable, à l’achat comme à l’installation.

Qui engager pour le choix de sa pompe à chaleur ?

Dans le neuf, si toutes les installations sont prêtes à recevoir la pompe à chaleur, alors il est possible de choisir soi-même son système sur la base des conseils d’un commercial ou d’un technicien installateur.

Toutefois, pour tous les travaux au préalable et l’identification des besoins d’un bâtiment déjà existant avec des occupants, il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel RGE depuis le début du projet. En effet, les avantages et inconvénients de chaque modèle de PAC doivent être balancés pour rentabiliser leur utilisation. Les économies prévues ne seront pas au rendez-vous si la pompe à chaleur est mal dimensionnée. Si elle est surdimensionnée, vous allez faire des dépenses superflues tant à l’achat qu’à la consommation. Dans le cas contraire, la pompe à chaleur ne couvrira pas vos besoins en chauffage.

Conclusion

 Aérothermique ou géothermique, le choix de votre pompe à chaleur doit être fait sur la base des besoins de votre bâtiment et de votre famille, en tenant compte de votre régime de consommation en chauffage actuel. Les systèmes aérothermiques sont idéaux pour les petits besoins et les petits budgets. Les systèmes géothermiques sont par contre pour les plus grands ménages, et promettent de réelles économies sur le long terme et une bonne efficacité énergétique, bien que plus chers à l’installation.